Mesures relatives au tourisme

March 21, 2012

( Available in French only )

Un crédit d’impôt remboursable temporaire, pouvant atteindre
un maximum de 175 000 $ par année d’imposition, est instauré pour les
sociétés propriétaires d’un établissement hôtelier, d’une résidence de
tourisme, d’un centre de vacances, d’un gîte ou d’une auberge de jeunesse situé
au Québec, en dehors des grandes régions de Montréal et de Québec. Ce crédit
d’impôt correspondra, pour une année d’imposition, à 25 % de la partie des
dépenses admissibles engagées dans l’année pour réaliser des travaux de
rénovation ou d’amélioration à l’établissement qui excède 50 000 $.

De plus, le budget prévoit que les associations touristiques
régionales auront dorénavant une troisième option relativement à la taxe sur
l’hébergement. Ainsi, les associations touristiques régionales pourront désormais
appliquer une taxe de 2 $ ou 3 $ par nuitée ou une taxe de 3 %
du prix de chaque nuitée.

Disclaimer

This publication is provided as an information service and may include items reported from other sources. We do not warrant its accuracy. This information is not meant as legal opinion or advice.

Miller Thomson LLP uses your contact information to send you information electronically on legal topics, seminars, and firm events that may be of interest to you. If you have any questions about our information practices or obligations under Canada's anti-spam laws, please contact us at privacy@millerthomson.com.

© 2020 Miller Thomson LLP. This publication may be reproduced and distributed in its entirety provided no alterations are made to the form or content. Any other form of reproduction or distribution requires the prior written consent of Miller Thomson LLP which may be requested by contacting newsletters@millerthomson.com.