Green River Gold conclut des placements privés d’actions accréditives et d’unités

30 décembre 2022

Le 30 décembre 2022, Green River Gold Corp. (CSE : CCR; OTC Pink : CCRRF) (« Green River ») a annoncé la clôture de la dernière tranche de son placement privé sursouscrit et sans intermédiaire d’actions accréditives (le « placement accréditif »). Au total, Green River a émis 6 708 300 actions accréditives (les « actions accréditives ») à un prix de 0,08 $ par action accréditive pour un produit brut de 536 664 dollars canadiens. De plus, un demi-bon de souscription d’action ordinaire (chaque bon entier étant un « bon de deux ans ») a été émis pour chaque action accréditive émise dans le cadre du placement accréditif. Chaque bon de deux ans pourra être exercé pour acquérir une action avec bon de souscription pendant une période de deux ans suivant la clôture du placement accréditif, et ce, à un prix d’exercice de 0,12 $ par action avec bon de souscription.

Green River a également conclu un placement privé sans intermédiaire d’unités (le « placement d’unités »). La société a émis un total de 1 971 472 unités (les « unités ») à un prix de 0,07 $ par unité pour un produit brut de 138 003,04 dollars canadiens. Chaque unité est composée d’une action ordinaire (une « action ») et d’un bon de souscription d’action ordinaire (le « bon de quatre ans »). Chaque bon de quatre ans pourra être exercé pour acquérir une action (l’« action du bon de souscription ») pendant une période de quatre ans suivant la clôture du placement d’unités, et ce, à un prix d’exercice de 0,09 $ par action avec bon de souscription.

Green River est une société canadienne de prospection minière axée sur les projets en propriété exclusive d’or Fontaine, de nickel, magnésium et de talc Quesnel et d’argent Kymar. Ces trois projets sont situés dans des districts miniers renommés de la Colombie-Britannique.

L’équipe de Miller Thomson qui a conseillé Green River était composée de Rhea Solis et John-David D’Souza (marchés financiers et valeurs mobilières); de Nathalie Marchand (droit fiscal); ainsi que d’Omar Halbouni (stagiaire).