Protéger votre compte Instagram : quatre méthodes pour éviter que votre compte ne soit désactivé

6 avril 2021 | Wayne Logan, John-David D’Souza, Alissa Ricioppo

Les médias sociaux comme Instagram sont d’excellents outils pour les entreprises en ligne. Cependant, il y a un risque à mener ses activités professionnelles sur Instagram : la désactivation de compte.

Quiconque a déjà fait appel d’une désactivation erronée sait que c’est un processus difficile et frustrant… et que ce n’est jamais gagné d’avance.

Si vous tenez un compte Instagram pour votre entreprise, voici quelques trucs et astuces à ajouter à votre « trousse antidésactivation ».

Prenez connaissance des règlements

Les procédures d’Instagram servant à déterminer quels comptes seront désactivés resteront probablement toujours un mystère pour les utilisateurs. Mais les conditions d’utilisation et les règles de la communauté, elles, sont parfaitement transparentes. Généralement, lorsqu’un compte est désactivé, l’utilisateur est avisé qu’il a enfreint les conditions d’utilisation.

En notre expérience, il arrive qu’un compte soit désactivé même si aucune condition n’a été enfreinte. Toutefois, si vous vous familiarisez avec les conditions d’Instagram et que vous veillez à ne jamais les violer, vous vous mettez à l’abri des désactivations justifiées.

Instagram prend les droits de propriété intellectuelle au sérieux. La violation du droit de propriété d’autrui, qui va à l’encontre des conditions d’utilisation, est souvent citée comme motif de désactivation. Pour être sûr de ne pas enfreindre de droits de propriété intellectuelle, ne publiez que votre propre contenu (photos, vidéos, etc.), et si vous publiez du contenu qui ne vous appartient pas, assurez-vous d’avoir la permission de l’auteur. Si votre entreprise vend des produits de marque, prenez le temps d’expliquer clairement comment vous vérifiez l’authenticité des produits, évitez d’utiliser les noms de marque dans les mots-clics, et indiquez clairement que vous n’êtes pas affilié avec les marques en question. En inscrivant ces renseignements dans votre biographie ou dans vos publications, vous éviterez que votre compte soit signalé pour vente de produits de contrefaçon ou pour contrefaçon de marque.

Soyez prêt

Si jamais votre compte est désactivé, il est important d’avoir autant de preuves que possible pour étayer votre appel. Par exemple, conservez des documents prouvant que votre entreprise est légitime et qui expliquent vos procédures d’authentification des produits que vous vendez, et prenez des captures d’écran de votre compte avant qu’il ne soit désactivé.

Persistez

Instagram propose plusieurs portails à ses utilisateurs pour en appeler des désactivations erronées. Certains sont très généraux et d’autres plus spécifiques, comme ceux conçus à l’intention des entreprises qui veulent réactiver un compte désactivé pour des allégations de violation de propriété intellectuelle.

Il peut s’avérer judicieux d’utiliser plusieurs portails et de faire plusieurs tentatives sur les mêmes portails. La persistance augmente vos chances que votre requête soit analysée par Instagram et qu’elle ne se perde pas dans la montagne quotidienne de requêtes de réactivation.

Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à répondre aux courriels qu’Instagram vous envoie pour confirmer que votre demande sera examinée, même si on vous répond avec une explication générique comme quoi votre compte a été désactivé pour une violation des conditions d’utilisation.

Le caractère vague et générique de ces messages peut laisser certains utilisateurs croire qu’il s’agit de messages automatisés auxquels on ne peut pas répondre. Or, il n’en est rien! D’ailleurs, il arrive qu’Instagram demande aux utilisateurs de répondre à ces courriels pour fournir d’autres renseignements liés à l’examen de la requête.

Combinée à la soumission de plusieurs demandes sur plusieurs portails, la réponse aux courriels d’Instagram pour demander un suivi de votre appel contribue à rendre votre requête plus visible pour l’équipe d’Instagram.

Soyez patient

Ce conseil est probablement le plus difficile à mettre en pratique. Voir son entreprise légitime traîner dans les limbes pour une fausse violation des conditions d’utilisation d’Instagram, ça peut être très frustrant.

N’oubliez pas qu’Instagram est un gigantesque réseau, beaucoup trop gros pour qu’il n’y ait aucun accroc en matière de signalement et de triage des comptes à désactiver, et on ne peut pas s’attendre à ce que les employés d’Instagram puissent examiner chaque demande individuellement.

Vous pourriez recevoir une description vague de votre « infraction ». Vous recevrez des réponses automatisées. Et vous devrez patienter. Vous pourriez trouver le processus injuste ou avoir l’impression qu’on ne vous écoute pas, qu’on ne tient pas compte qu’il en va de votre gagne-pain de cette décision… Mais il faut faire preuve de patience.

Conclusion

Comme c’est le cas avec toutes les plates-formes numériques, l’utilisation d’Instagram dans le cadre de vos activités professionnelles présente de nombreux avantages, mais la désactivation de votre compte, qui demeure toujours un risque, pourrait porter un dur coup à votre présence en ligne. En créant votre propre trousse antidésactivation inspirée de nos conseils, vous serez en meilleure posture pour éviter que votre compte soit désactivé et pour le réactiver si jamais il est désactivé.

Miller Thomson a guidé plusieurs clients au cours du processus de réactivation, et aujourd’hui, nous vous faisons part de notre expérience en la matière. Ces conseils vous aideront à dormir sur vos deux oreilles, sachant que vous êtes à l’abri du danger qu’est la désactivation et que, si jamais votre compte était désactivé malgré tout, vous aurez un plan concret pour y remédier. Communiquez avec un membre de notre équipe si vous souhaitez obtenir plus de renseignements quant à la méthode à prendre pour protéger vos comptes sur les médias sociaux contre la désactivation et si vous souhaitez être accompagnés dans le cadre du processus d’appel de désactivation non fondée.

Avis de non-responsabilité

Cette publication est fournie à titre informatif uniquement. Elle peut contenir des éléments provenant d'autres sources et nous ne garantissons pas son exactitude. Cette publication n'est ni un avis ni un conseil juridique.

Miller Thomson S.E.N.C.R.L., s.r.l. utilise vos coordonnées dans le but de vous envoyer des communications électroniques portant sur des questions juridiques, des séminaires ou des événements susceptibles de vous intéresser. Si vous avez des questions concernant nos pratiques d'information ou nos obligations en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel, veuillez faire parvenir un courriel à privacy@millerthomson.com..

© 2021 Miller Thomson S.E.N.C.R.L., s.r.l. Cette publication peut être reproduite et distribuée intégralement sous réserve qu'aucune modification n'y soit apportée, que ce soit dans sa forme ou son contenu. Toute autre forme de reproduction ou de distribution nécessite le consentement écrit préalable de Miller Thomson S.E.N.C.R.L., s.r.l. qui peut être obtenu en faisant parvenir un courriel à newsletters@millerthomson.com.