Déclaration sur la Première Nation Tk’emlúps te Secwe̓pemc et le pensionnat autochtone de Kamloops

2 juin 2021 | Calgary, Edmonton, Guelph, Kitchener-Waterloo, London, Markham, Montréal, Regina, Saskatoon, Toronto, Vancouver, Vaughan

Miller Thomson tient à exprimer sa tristesse et à présenter ses sincères condoléances aux familles et aux communautés touchées par la découverte de 215 corps d’enfants enterrés dans une fosse commune au pensionnat de Kamloops. Que toutes les personnes affligées par cette perte indicible puissent trouver la paix et guérir.

C’est dans un moment pareil que les Canadiens doivent se souvenir et s’engager à nouveau à appliquer les recommandations du rapport de la Commission de vérité et réconciliation de 2015. L’appel à l’action 74 de ce rapport demandait au gouvernement de travailler avec l’Église et les dirigeants autochtones pour faire connaître les lieux de sépulture et répondre au souhait des familles et des communautés concernant la tenue d’événements commémoratifs en hommage à leurs êtres chers, qui sont disparus mais non oubliés.

Les Canadiens ont réagi de tout cœur à la nouvelle de la disparition des 215 enfants de la Première Nation Tk’emlúps te Secwe̓pemc et des autres familles et communautés autochtones, dont ils partagent la peine. Nous unissons nos voix pour exprimer notre tristesse à l’égard de la tragédie survenue au pensionnat de Kamloops, l’un des 134 pensionnats de ce type qui ont existé au Canada au siècle dernier.