Miller Thomson se joint au Global Legal Blockchain Consortium

8 février 2018 | Poste pancanadien

Miller Thomson a le plaisir d’annoncer son adhésion au prestigieux Global Legal Blockchain Consortium (GLBC). La mission du GLBC est « d’organiser les intervenants du secteur mondial des services juridiques et d’harmoniser leur approche en ce qui a trait à l’utilisation de la technologie des chaînes de blocs dans le but d’accroître la sécurité, la confidentialité, la productivité et l’interopérabilité de l’écosystème des technologies juridiques ».

Bernard Blouin, président du groupe de pratique Droit des affaires de Miller Thomson, a indiqué que son cabinet était fier de figurer parmi les premiers cabinets juridiques du Canada à se joindre à de nouveaux membres et aux membres fondateurs de l’organisation qui compte dans ses rangs des cabinets juridiques, de grandes sociétés, ainsi que des entreprises qui fournissent des services au secteur juridique, à des organismes sans but lucratif et à des établissements d’enseignement.

« Les sociétés innovantes sont le moteur de l’économie canadienne et les avocats de Miller Thomson sont en première ligne pour aider ces entreprises en rapide expansion à faire face à la situation en cette période où des aspects de la loi et de l’application de celle-ci évoluent à grande vitesse, a-t-il expliqué. Les avocats de Miller Thomson proposent, en temps réel, leur expérience pratique dans les divers champs d’expertise nécessaire aux entreprises, investisseurs et autres intervenants de ce secteur émergent qui offrent de nombreux avantages à ceux qui savent présentement le mieux faire des affaires dans la chaîne de blocs. Il s’agit d’un avantage concurrentiel que nous procurons à nos clients afin qu’ils puissent se démarquer sur les marchés émergents, comme celui des chaînes de blocs. »

La technologie des chaînes de blocs peut être déployée de façon vaste et créative de manière à créer et à tenir à jour des registres distribués permettant de consulter facilement des données, des dossiers et des éléments de preuve, sans toutefois pouvoir les modifier. La technologie des chaînes de blocs offre des possibilités propices à l’innovation et aux bouleversements dans pratiquement tous les secteurs des affaires.

La technologie sous-jacente est complexe, et les contextes commercial et juridique doivent évoluer rapidement, ce qui engendre de nouveaux problèmes d’ordre juridique pour les entreprises et les développeurs. Les innovations dans le secteur des services financiers et des transactions commerciales, par exemple l’utilisation de contrats « intelligents », la capacité d’assurer la sécurité d’identités numériques pour authentifier les contrats et la situation juridique, de même que les solutions potentielles aux vulnérabilités de la cybersécurité, ne sont que quelques exemples des applications de cette nouvelle technologie.

Notre adhésion au Global Legal Blockchain Consortium est combinée à notre vaste expertise technique et juridique grâce à laquelle nous aidons les entrepreneurs et les entreprises à innover. Cette alliance stratégique procure aux avocats de Miller Thomson les moyens de contribuer au milieu juridique et de soutenir les entreprises canadiennes dans de nombreux domaines du droit.